Quelles activités faire quand on est en vacances ?

Quelles activités faire quand on est en vacances ?

Pendant les périodes de vacances, pas mal de gens procèdent à des projets spéciaux afin de donner un peu de sens à leur vie. Pour ne pas s’ennuyer, ces personnes choisissent d’établir un programme bien structuré que ça soit pour eux ou pour leurs enfants. Afin de vous aider à bien profiter de vos vacances, nous allons vous proposer quelques astuces qui vous serviront d’inspiration. On espère bien que vous allez trouver le meilleur conseil qu’il vous faut dans cet article.

Bien organiser ses vacances

La meilleure façon de vivre un excellent séjour de vacances et de bien s’organiser et d’établir un calendrier d’activité. Pour se faire, il faudra d’abord lister toutes les activités demandées. Selon la durée de votre vacance, vous allez pouvoir établir un emploi du temps bien structuré. De cette manière, vous ainsi que toute la famille ne vous ennuierez pas pendant ces périodes de vacances. Une fois ce calendrier est défini, vous pouvez l’accrocher dans un endroit auquel tout le monde pourra le voir.

Ce calendrier de vacances devra être établi le plus vite possible afin d’éviter tout imprévu. Si toutefois, d’autres membres de la famille veulent changer ou proposer d’autres activités, alors on pourra encore le changer à temps. Une version finale du calendrier sera défini quelques jours avant la date de la vacance, ainsi chacun des membres aura une perspective de ce qui leur attende pendant les périodes de détentes.

Les activités fréquentes

Vous avez établi votre calendrier d’activité, c’est une grande chose, mais que va-t-elle contenir plus exactement ? Si on n’a pas eu beaucoup d’idée sur les activités à faire pendant les périodes de vacances, vous pouvez tout de même mettre dans votre planning les activités fréquentes comme faire de la balade en forêt ou en montagne, du genre randonné. Beaucoup de touristes pratiquent ce genre d’activité, et on vous propose également les mêmes aventures.

Pour les enfants, vous pouvez leur proposer d’aller dans le parc ou dans le zoo auquel ils peuvent observer les animaux de toutes races. Si vous avez les moyens, on vous propose aussi de conduire votre famille dans les parcs d’attractions. Vous n’allez pas partir aux parcs tous les jours, mais vous pouvez le mettre dans vos plannings afin de donner un avant-gout aux membres. Les enfants adorent cela et ça restera toujours un moment inoubliable et mémorable pour eux.

Quant aux jeunes et adolescents, vous pouvez leur proposer de faire de la piscine, du sport collectif comme le foot, le basket et même le rugby. Les ados adorent partir en troupe et en groupe, alors proposer des activités qu’ils peuvent effectuer ensemble.

Les autres activités à prévoir

Grâce aux avancées technologiques, vous pouvez découvrir d’autres nouveaux types d’activités. Vous pouvez par exemple vous inscrire à un concours de jeux vidéo en défiant d’autres adversaires. C’est une autre manière de partager des cultures et de compétences. Chaque année, il existe aussi des groupes de personnes qui organisent des activités pour les vacanciers, vous pouvez tout simplement surfer sur le net et voir ce qui vous plait pour vos vacances.

Comment être consom'Acteur

Acheter du cosmétique naturel ou comment être consom’Acteur !

On se soucie de notre planète comme on se soucie de notre santé, adopter le cosmétique naturel pour sa peau est un bon réflexe. Beaucoup se lassent des pots de crèmes au prix exorbitants qui inondent les rayons, d’autres veulent prévenir des effets secondaires. Mais c’est surtout pour affirmer son appartenance au concept écologique que certains se convertissent en consom’Acteur.

Le cosmétique naturel, concept et principes

Quand on parle de produits naturels, surtout quand il s’agit de soins du corps et du visage, on a tout de suite l’image d’un masque confectionné avec des légumes et des fruits. Certes, c’est tout à fait le concept : utiliser des ingrédients 100% bio. Mais il y a déjà des préparations conditionnées pour une utilisation instantanée, que les consommateurs peuvent acheter. Et la consommation n’est plus réservée aux femmes, la gent masculine devient de plus en plus friande de ces produits : un coffret pour la barbe ou bien des crèmes spéciales pour leur peau.

Les hommes ne sont pas seulement à cheval sur la santé et leur esthétique, mais ils en parlent également. On peut lire des articles qui traitent ces sujets sur la coquetterie des hommes sur ce site, sur leur penchant pour ce qui se rattache à leur physique. Et ils sont maintenant méticuleux sur ce qu’ils appliquent sur leur visage, sur leurs cheveux et sur leur corps. Des produits d’origine naturelle, ne contenant pas de substances dangereuses pour la santé, n’ayant aucun effet nocif sur l’environnement, ce sont les cosmétiques « responsables ».

Être consom’Acteur, comment ?

On est devenu une société de consommation qui ne pense qu’à remplir les caddies et à acheter des produits de la dernière tendance. Mais beaucoup ont pris conscience de l’importance de l’environnement et du danger de cette habitude qu’ils ont adoptée de nouvelles dispositions. C’est ainsi qu’ils sont devenus consom’Acteur.

La consommation véhicule alors des idées, et permet de militer pour une cause. Ce n’est pas seulement un acte qui lutte contre le gaspillage, mais c’est surtout un retour vers la préservation de l’environnement. Il ne s’agit pas seulement d’acheter des produits cosmétiques bio, on doit également connaître leur provenance, la marque de fabrication, ses effets sur la planète, mais surtout ses résultats sur la santé.

Pourquoi des produits de soins naturels ?

Choisir du cosmétique naturel comme produit d’esthétique, c’est utiliser des soins naturels et ce concept est très bénéfique pour la peau. Si l’on choisit de basculer la consommation vers le naturel, c’est pour garantir une peau plus saine et moins agressée. Sachez que votre peau absorbe les produits que vous appliquez dessus, il est alors plus prudent d’utiliser du bio.

Une planète de plus en plus polluée, des produits chimiques trop abondants, l’exposition à de graves maladies, ce sont unes des raisons qui nous incitent à tourner vers des produits naturels. Pour mettre la main sur les bons produits bio, il faut savoir discerner les bons labels, et la mention « Nature et Progrès » est la plus sure. Mais vous pouvez aussi vous référer aux astuces de vos grands-mères : du masque d’avocat, de l’huile d’amande douce, ou seulement du yaourt.

Mariage à thème

Pourquoi faire un mariage à thème ?

Si les noces se ressemblaient toutes souvent autrefois, le mariage à thème devient de plus en plus tendance et ajoute une touche originale et personnelle. Les couples veulent alors marquer ce jour en choisissant le sujet sur lequel seront basées toutes les organisations. Toute la cérémonie sera ainsi déclinée autour de ce concept qui s’habillera d’une ou des couleurs spécifiques, et dont les tenues et les décorations seront orientées dans ce sens.

Un mariage à thème pour des noces authentiques

Les préparatifs commencent des mois avant la date fixée et tout le monde s’affaire autour. Actuellement, cela devient une pratique que beaucoup de couples s’adonnent. Ainsi, attribuer un thème à ses noces, fête et cérémonie, permet aux couples de se démarquer, mais surtout de mettre une étiquette à leur jour J. Mais c’est surtout pour le simple plaisir d’avoir une journée à l’image de son couple, comme but, de faire de cette union un moment inoubliable.

Comme la tendance est à la nature, et comme le thème de champêtre a le vent en poupe, des idées orientées vers ce sujet sont nombreuses. Faire une fête chic et bucolique peut se faire en choisissant tous les accessoires, de la carte d’invitation à la décoration de la salle et des tables de repas. Certes, les couples ont déjà leur idée mais, parfois, le dilemme s’installe. Ainsi, on peut très bien s’inspirer d’autres thèmes originaux pour en trouver un sur lequel le couple sera d’accord. Cela pourrait être un sujet inattendu qui a marqué le couple, comme cela pourrait être le plus classique mais auquel le couple attache beaucoup d’importance.

Réorganiser ou améliorer les concepts avec un mariage à thème

Certainement, quand on parle de noces, on a tout de suite l’image de ces rituels qui se succèdent pendant le jour J. Ces étapes qui marquent la tradition sont encore reprises dans leur forme originale pour certains couples. Mais si vous vous sentez prêts à ajouter beaucoup plus d’originalité, vous pourrez toujours « revisiter » certains points.

Il y a des traditions qui sont propres à ce jour J, entre autres l’échange de consentements qui suivent en général un canevas préétabli, ou l’arrivée des mariés sur une voiture de luxe bien décorée. Quelques touches personnelles pourraient faire mieux avec vos propres mots ou en arrivant en…trottinette. La robe de mariée avec la couleur blanche immaculée, c’est une des traditions du mariage. Mais vous pourrez accorder votre tenue à votre thème, en ajoutant une couleur du dresscode par exemple.

Tous les éléments pour mieux marquer le jour J

Quand vous optez pour un mariage à thème, il est important d’accorder tous les éléments selon le sujet. Une carte d’invitation qui affiche la couleur choisie, les tenues confectionnées dans ce sens, les vôtres et pourquoi ne pas demander aux invités de l’adopter aussi. Vous pourrez aussi habiller toute la décoration, de l’église à la salle de fête, des accessoires et de la couleur de votre choix.

Cependant, bien organiser un mariage à thème signifie considérer tous les détails, jusqu’au choix de la salle de réception. En plus de la taille qui doit concorder avec le nombre de vos invités, il faut aussi prendre en compte d’autres critères. L’endroit serait-il approprié au thème que vous avez choisi, est-ce que l’on peut faire des aménagements exceptionnels pour avoir l’effet recherché ? Ce sont des questions que vous devez vous poser avant de faire votre choix. Quelques conseils sont bénéfiques dans ce cas, à savoir un large ratissage du lieu et surtout une réservation plus tôt.

Mais surtout, prévoyez votre budget afin de ne pas sortir de la prévision. Et sachez que vous pourrez toujours adapter un endroit au thème que vous avez choisi avec des accessoires assortis.

Allaitement ou biberon

Allaitement ou biberon : comment faire son choix ?

Votre bébé va bientôt arriver alors que vous n’avez pas encore choisi : allaitement ou biberon ? C’est une question qui vous tourmente chaque jour. Il est tout à fait normal que vous vous demandiez quelle est la meilleure méthode pour lui. Pour faire le bon choix, tenez en compte les avantages et les inconvénients de ces deux alternatives. Quoi qu’il en soit, le choix de l’allaitement est une orientation très personnelle et intime, mais vous avez aussi le droit de donner le biberon. En lisant cet article vous saurez bien peser le pour et le contre entre l’allaitement naturel au sein et le biberon.

Quand on fait le choix d’un allaitement au sein !

Certaines femmes considèrent que l’allaitement est un choix naturel, mais pour d’autres ce n’est pas le cas. En fait, allaiter au sein doit pour toutes les mamans être un choix réfléchi. C’est favorable pour la santé de la mère ainsi que le bébé. Même si la science ne cesse de s’évoluer, le lait maternisé ne revêt pas les substances complètes qui sont nécessaires pour le bébé.

Il est évident que le lait du sein est sur mesure, il est chauffé, stérilisé, digeste et disponible. Il convient parfaitement aux besoins physiologiques du bébé et pour sa croissance. En allaitant votre bébé, vous n’aurez aucun souci en ce qui concerne la quantité puisque plus le bébé tétera, plus votre production de lait s’accroit.

Le lait maternel comporte également des vertus immunitaires dont le bébé a vraiment besoin. Il lui procure des anticorps et des protéines qui représentent une protection en cas d’infections, d’allergies, le bébé ne risquera non plus d’être obèse. En lui donnant le lait maternel vous nouez une relation unique avec votre bébé. C’est plus intéressant d’allaiter au sein, car c’est une meilleure façon de récupérer de l’accouchement. Les sécrétions hormonales provoquées par l’allaitement sont d’une grande aide pour la maman. De plus, cette méthode a un impact positif sur les risques de cancer du sein.

Toutefois, il existe des aspects négatifs dans l’allaitement. Avant tout, vous devez savoir que les douleurs pendant l’allaitement sont bien normales. La maman doit toujours être disponible pour allaiter son bébé, car les horaires et durées des tétées sont imprévisibles, surtout pendant les premières semaines. La forme du sein va probablement changer ce qui pourra être inconcevable pour votre mari ! L’allaitement exclut aussi le papa de la fonction nourricière et il ne tissera pas assez de lien avec le bébé. Enfin, vous serez privée de certains aliments qui ne sont pas favorables pour le bébé comme le piment.

Pourquoi choisir de donner le biberon au bébé ?

On dit souvent qu’il vaut mieux un biberon donné avec bonheur qu’un sein donné à contre-cœur. Actuellement, de nombreux parents optent pour le biberon, car celui-ci est un meilleur substitut du lait maternel, il a à peu près la même composition que le lait maternel.

De cette manière, le papa ou d’autres membres de la famille peuvent également s’occuper du bébé et se lever la nuit ou jouer le rôle de babysitting quand la maman travaille par exemple. Aussi, vous pouvez parfaitement contrôler les quantités du biberon du bébé et espacer les repas. Donc, si vous décidez de nourrir votre bébé au biberon, il préférable de demander des conseils sur les premiers biberons auprès d’un spécialiste afin que cette substance ne nuise pas la santé de votre enfant.

Comment bien s'occuper de son animal de compagnie ?

Comment bien s’occuper de son animal de compagnie ?

Avoir un animal de compagnie fait tellement du bien, mais il faut également bien s’en occuper. Ce n’est ni un jouet, ni un caprice, c’est un membre de la famille qui a besoin d’attentions, d’amour et surtout de la discipline. Certes, ce n’est pas un enfant pour que vous agissiez comme tel avec, mais quelques directives sont essentielles pour son éducation.

Un animal de compagnie, les meilleures dispositions

Avant d’adopter un animal domestique, vous devez savoir si vous êtes disposé à en avoir un chez vous. Vous devez également savoir quel animal sera approprié à votre vie : à votre temps et à votre logement. Sachez alors préparer sa venue et acheter les accessoires nécessaires pour l’accueillir. Il vous faut surtout réserver un budget pour ses soins.

Quand il est parfaitement installé chez vous, n’oubliez pas de lui faire faire un check-up régulier chez le vétérinaire. De l’affection, il en a besoin, il est préconisé de lui consacrer du temps, de lui parler et de le caresser si vous avez adopté un animal dont le contact physique est possible. Vous pouvez également faire des recherches sur l’animal que vous avez adopté : sa nature, ses habitudes…

Des accessoires qui lui sont adaptés

En général, à part le poisson, le hamster et les oiseaux, beaucoup de Français incluent dans leur foyer le chat et le chien. Ce sont les animaux domestiques les plus « prisés » et les plus faciles à domestiquer. Mais ces boules de poils ont besoin d’un petit coin qui leur appartient, mais surtout d’accessoires qui leur sont propres. Il y a les petits jouets qui leur permettent de s’amuser, mais il y a aussi les mobiliers qui leur confèrent du confort.

Ainsi, pour votre toutou, n’oubliez pas de lui prendre un panier pour chien. C’est ce lieu qui lui servira de lit pour faire sa sieste et pour qu’il ait un bon sommeil. Choisissez-en un qui sera approprié à sa taille. Façonné dans diverses matières, vous pourrez opter pour le plus pratique et le plus confortable. Il n’est plus d’actualité, et c’est tout à fait déconseillé, de lui attribuer un carton qui va changer du jour au lendemain, il a besoin d’un accessoire par lequel il pourrait reconnaître son lit.

Des détails à prendre en compte

Quand on décide d’adopter un animal de compagnie, il y a des impératifs que tous les maîtres doivent remplir. Vous ne devez pas ignorer son espace de vie, il est essentiel d’en prendre soin en le nettoyant régulièrement. Le plus judicieux est d’instaurer un certain emploi du temps et de bien le suivre pour qu’il puisse également agréer cette habitude.

Faisant partie de son éducation, l’heure de repas doit être respectée. Pour les chiens particulièrement, ils auront leur propre repas selon leur âge, leur race et leur état de santé. Sachez aussi que le nombre de repas dépend du chien, et il est fortement conseillé de suivre les instructions à la lettre au risque de provoquer une indigestion ou de lui soumettre la malnutrition.

Crémation et incinération, quelle différence ?

Crémation et incinération : Quelle est la différence ?

Si l’inhumation était la pratique la plus courante pour un défunt, beaucoup choisissent un autre procédé, seulement il ne faut pas confondre crémation et incinération. Si les deux font appel au feu pour leur rituel, il y a une différence entre les deux démarches. Une question de langage qui doit être utilisé…à bon escient.

Crémation et incinération, sachez faire la différence !

Certes, quand on évoque ces deux concepts, on a l’image d’un feu qui consume un corps. Seulement, c’est surtout au niveau du « corps » en question que la différence se présente. L’incinération est cette technique adoptée il y a longtemps, à faire brûler les déchets, mais également les restes d’animaux.

La crémation est le terme adéquat quand il s’agit de soumettre le corps d’un défunt à la consumation par le feu. Le corps du défunt est alors placé dans un four conçu pour cet effet et brûlé à haute température entre 800°C et 1 200°C. Le lieu dans lequel cette pratique se passe est appelé crématorium. Cette procédure a été approuvée en 1963 par l’Église catholique et une messe la précède. Pour d’autres convictions religieuses, elle est longtemps autorisée, voire obligatoire.

Les cendres soigneusement…conservées !

Après que le procédé soit fini, dont la conservation ne doit plus désormais se faire chez soi selon une loi de 2008, il faut recueillir les cendres dans une urne. La capacité d’une urne est, en général, de 3 litres à 3,5 litres, selon la taille et la corpulence du défunt. Avant, on attribue à la forme et à la matière de l’urne peu d’importance, car elle était souvent façonnée dans du grès ou de la céramique. Mais actuellement, il est possible de trouver différents modèles, fabriqués dans différentes matières, des plus classiques aux plus surprenants.

On sait que 40% des Français choisissent, de leur vivant, la crémation, l’urne a suivi aussi cette évolution. L’achat d’une urne dépend alors de la destination choisie pour les cendres. Il faut une urne faite dans des matières résistantes pour une inhumation, c’est aussi le cas si elle sera scellée sur le monument. Il est conseillé de choisir une urne biodégradable si elle sera inhumée en pleine nature ou s’il s’agit d’une immersion. Mais il se pourrait aussi que les cendres seront dispersées, la matière de l’urne est alors moins importante.

Une pratique dans les règles

Vous savez maintenant la différence entre crémation et incinération, employez alors le bon langage ! Choisir de brûler le corps d’un défunt doit toutefois respecter les bonnes procédures, mais doit également suivre la législation. En effet, quelques textes, lois et décrets relatifs à la conservation des cendres sont en vigueur. Il s’agit de décrets sur la personne qui va s’occuper de la dispersion des cendres ou de l’inhumation ou du dépôt de l’urne. Il peut s’agir d’un membre de la famille, comme il peut s’agir d’une autre personne choisie par la famille ou par le défunt de son vivant.

Si le défunt a émis, de son vivant, ses dernières volontés qui consistent à soumettre son corps à cette procédure, il est impératif de les suivre. Il faut alors suivre le testament qui est la pièce légale dans laquelle il a exprimé ses souhaits. Il peut s’agir d’un testament olographe que la personne en question a fait seul, ou d’un testament authentique fait en présence d’un notaire.

Vivre dans une maison isolée

Vivre dans une maison : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Il y a des gens qui préfèrent habiter une maison pour mille et une raisons. Avoir un logement rien qu’à soi sans avoir à partager les mêmes portes d’entrée plaît certaines personnes. En ville, cette opportunité est plutôt réduite, mais en banlieue ou à la campagne, les offres abondent. Avantages et inconvénients, quels sont-ils ?

Une maison, quels sont ses atouts ?

Quand on a choisi de vivre dans un endroit qui inspire l’intimité, on ne peut qu’être heureux de pouvoir profiter d’une vie plus…privée. Oui, c’est un des principaux avantages de n’avoir qu’à soi et à sa famille un seul portail, une seule entrée et un seul escalier. Plus vaste et permettant de mieux recevoir ses invités, ce genre de logement donne ainsi accès à plus de latitude de ne pas déranger ses voisins et de ne pas être dérangé non plus.

L’aménagement d’autres infrastructures est possible : une terrasse pour manger dehors ou une piscine si la cour le permet. Une maison ou un appartement ? Cela reste souvent un dilemme, avec leurs avantages et leurs inconvénients, mais la première offre plus de disponibilité pour une rénovation, pour une extension et pour un embellissement.

Des inconvénients, elle en a

Même si on estime qu’y habiter est une aubaine, il y a toujours des « hics ». Même si on se sent plus libre dans ses faits et gestes, on n’est pas toujours épargné des autres conflits avec les voisins. Seulement, on estime avoir moins de problèmes de voisins, et ceux-ci se présentent, ils peuvent toujours faire l’objet d’arrangements mutuels et ils sont gérés par la législation.

Mais ce qui reste souvent le souci des propriétaires, c’est surtout les entretiens que l’importance de l’espace génère. En effet, les charges doivent être assumées seul comme on y habite seul. Mais s’occuper de toutes les pièces est aussi un vrai travail de Titan, heureusement, on peut avoir recours à des solutions. Engager régulièrement une entreprise de ménage comme Dwého.com pour ne citer qu’eux, peut alléger les tâches. Et le dernier inconvénient qui, toutefois, pourrait être remédié, c’est cette absence de convivialité par rapport à son voisinage, comme les contacts restent limités.

Optimisez votre habitation

Habiter une maison offre diverses opportunités pour mieux y vivre. Vous pourrez alors mettre une touche originale et personnelle à votre logis. Choisir la couleur de ses façades est tout à fait accessible, ce que vous ne pourrez pas faire pour un appartement. Vous pourrez aussi ajouter des dispositifs de sureté plus efficaces à votre logement, comme la maison domotique est très tendance actuellement. Vous aurez à gérer ainsi, selon vos besoins et vos priorités, le système de sécurité de votre habitation.

Mais pour avoir une propriété plus accueillante, plus belle à vivre, y aménager un jardin est très conseillé. Avoir un espace vert, installer un petit potager et disposer d’un petit coin de détente sont plus accessibles avec une cour ou une devanture spacieuse. Plusieurs dispositifs sont alors possibles. Une pergola avec des plantes grimpantes à fleurs est très jolie.

Il est aussi très astucieux d’aménager un potager délimité avec des légumes qui feront votre fierté auprès de vos invités ou seulement pour offrir des produits bio à votre famille. Aménagez, ajoutez des séparations, jardinez et donnez des couleurs à votre propriété, profitez de l’opportunité de cette habitation qui vous permet de « marquer votre territoire » !

Les livres qui font réfléchir sur sa vie

Les 5 livres qui font réfléchir sur sa vie

« Bibliovores » ou « lecturophiles », vous avez toujours des livres cultes sur votre table de chevet, mais il y a ceux qui vous ont tellement marqué qu’à chaque fois, vous conseillez à vos proches de les lire. Certes, il y a ces romans, fictifs ou non, qui vous ont ému jusqu’à vous faire pleurer, mais il y a aussi ces bouquins qui vous avez fait réfléchir sur votre vie. Quels sont-ils ?

Des livres sous forme de romans philosophiques

Il y a ces livres qui ont été préconisés pendant les années collèges pour notre lecture personnelle, mais il y en a un qui reste « intemporel » que, de génération en génération, on l’a acheté, on l’a offert et on le lit et relit encore : « Le petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry. Un roman philosophique qui est écrit avec des mots simples, mais dont le message apporte de grandes réflexions sur la solitude, sur l’amitié, sur la notion de responsabilité.

Récemment, beaucoup ont été séduits par le roman de Paulo Coelho « L’alchimiste », qui raconte l’histoire de Santiago, un jeune berger espagnol qui préférait côtoyer la nature à la vie de prêtre. Une légende personnelle jalonnée d’épreuves, de péripéties, dans la quête d’un trésor, mais c’est une histoire relatant une belle rencontre, celle avec l’alchimiste qui lui fait découvrir une envie profonde et la quête de celle-ci.

Quand le développement personnel est très bien écrit

Mais le livre qui peut marquer tout humain en quête du bonheur, c’est celui de Laurent Gounelle dont le titre « L’homme qui voulait être heureux » est déjà si significatif. Avec un contenu très captivant, on ne peut qu’être conquis par l’histoire, celle d’un homme qui, pendant son séjour à Bali, se rend auprès d’un guérisseur pour une petite consultation avant son retour en Europe et qui entend une phrase surprenante : « vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux ! »

Une belle leçon de vie, une belle exploration de soi faite par un autre sans que l’on soit en mesure de se connaître soi-même. Des expériences vont bouleverser sa vie, des épreuves pour avoir les clés de son existence et de les affronter. Mais surtout le choix d’être heureux, de chercher ses rêves et de façonner son bonheur.

Des astuces pratiques à une autre vision du monde

D’autres livres, beaucoup plus « terre à terre » font également partie de la meilleure bibliothèque. Ce sont des ouvrages destinés pour « mieux vivre » dans son contexte « pratique ». Frédéric Mars a écrit « Comment j’ai arrêté de consommer » pour ceux ou celles qui sont sujets à la surconsommation, cette folie de l’achat, cette envie de toujours faire l’acquisition de nouveaux objets, de nouveaux habits, sans que l’on soit en manque. La consommation qui pourrait devenir une addiction pour se sentir…heureux et dans la plénitude, alors que c’est de la pure…utopie. Une parfaite leçon pour devenir…minimaliste !

Un autre livre qui pourrait faire du bel effet est celui de Tim Ferriss s’intitulant « La semaine de 4h ». Avec de bons conseils sur la gestion de notre temps : celle de ne pas attendre la retraite pour profiter de la vie, celle de ne pas gaspiller 8 heures par jour pour un travail que l’on peut faire en quelques heures seulement, voire la moitié de ce temps, celle de faire le travail chez soi sans avoir à se rendre au bureau et subir le stress du déplacement, de l’attente et autres. Plusieurs conseils sont alors offerts par l’auteur pour optimiser votre temps.

Mariage champêtre

10 conseils pour choisir le thème du mariage

Depuis quelques années déjà, mettre un thème à son mariage s’est transformé en rituel que l’originalité devienne le mot d’ordre. Ce n’est pas seulement le jour le plus important des couples, mais également une fête à partager avec famille et convives et dont le souvenir restera dans leur mémoire. Parfois, le choix du thème est un parfait dilemme, il est alors important de bien choisir le vôtre !

Pour que votre mariage soit…personnalisé !

En premier lieu, vous devez vous rappeler que c’est votre jour J.Certes, vous voulez investir tout le monde dedans et faire plaisir à vos proches, mais votre choix doit se baser sur vos envies, sur votre personnalité. Ainsi, pour que votre choix soit le reflet de votre union, définissez d’abord votre couple, vous avez sûrement des points communs et des passions communes, vous pourrez vous y référer. Afin de trouver le meilleur thème, faites donc une liste de vos envies et concertez-vous !

Parmi les thèmes qui sont les plus prisés, entre autres le vintage », le « moderne », le « voyage », la « bohème », le « romantique », on note un penchant pour une réception à l’extérieur. Beaucoup de couples choisissent de marquer leur mariage d’une touche bucolique, et tous les accessoires tournent autour de ce thème.

Vous pourrez alors trouver sur les sites spécialisés une boutique de décoration de mariage champêtre avec laquelle vous aurez de belle nappe vichy, des marque-places façonnées dans du bois et autres accessoires. Pour ce qui est des couleurs qui doivent dominer dans votre fête, tenez compte de la saison et, si vous optez pour ce genre de thème, sachez qu’une telle fête se tiendra mieux pendant le printemps ou l’été.

Harmonisez tout !

Ce n’est pas une fête anodine, cela se passe une fois dans la vie, alors, ne lésinez pas sur les efforts pour qu’elle soit originale. Il y a des dispositions à prendre, parmi elle, vous devez faire une planche d’inspiration, un outil efficace pour avoir une belle harmonie en couleurs et en thème. Il est important de donner à la fête un équilibre qui fait que tous les éléments se concordent : du bouquet à la décoration de la table en passant par les faire-part.

Notez également que le choix des couleurs est important pour que cela ne sorte pas du contexte. Choisissez alors une palette de couleurs ou mieux encore, achetez un nuancier dans un magasin de peinture, et essayez de trouver le juste milieu. Plusieurs sites spécialisés pour cet effet, entre autres ceux qui proposent des tutoriels de décoration, sont également très pratiques, tout comme certaines publications sur les réseaux sociaux.

Des éléments à considérer

Quand on a fixé la date du mariage, les préparatifs commencent déjà, le compte à rebours aussi. Si vous êtes un peu « dispersé » dans le choix de votre thème, quelques éléments sont à prendre en compte pour être mieux fixé. Sachez alors que le thème doit être en fonction du lieu de réception et vice-versa. Vous aurez alors à définir le lieu : à l’extérieur ou dans un local clos, restaurant ou salle avec traiteur, restaurant ou tente à louer, pour être plus original : péniche ou château. Sachez que le lieu de réception doit être réservé assez tôt, et il est plus judicieux de le voir sur place.

Un autre paramètre à prendre en considération, si ce n’est le principal, est l’enveloppe que vous accordez à votre mariage. Si l’on se réfère aux données que certaines études ont recueillies, en général un bon budget peut atteindre les 30 000 euros qui permettent de convier 100 à 150 invités et incluant toutes les dépenses, des tenues des mariés à la lune de miel.

Wedding planner

Quels sont les métiers du mariage ?

Si autrefois, le mariage est une affaire de toute la famille que tout le monde y met les mains à la pâte. Actuellement, cet évènement est « orchestré » par plusieurs professionnels et chaque domaine aura ses propres prestataires que les couples consultent et sollicitent pour parfaire ce jour J. Ainsi, plusieurs métiers y sont rattachés, quels sont-ils ?

Le mariage, des professionnels pour vous épauler

Aujourd’hui, les couples sont tellement débordés par leurs boulots, et comme certains veulent également avoir une cérémonie authentique et une réception sans failles, ils engagent un « Wedding planner » pour organiser leur jour J. Une grande responsabilité qui consiste à organiser, conseiller, coordonner et consulter les différents prestataires qui vont apporter leur savoir-faire à la fête.

Il y a aussi le « Wedding designer » qui donne une touche originale et personnalisée à votre décoration. C’est un professionnel spécialisé dans la décoration événementielle qui aménage tous les espaces : du lieu de la cérémonie laïque, du coin « cocktail », de la salle de réception. Il s’occupe également des lumières, des décorations de la salle et des tables et doit respecter le thème choisi par les mariés.

S’il s’agit d’une cérémonie laïque, une pratique venant des États-Unis, vous aurez besoin d’un « officiant de cérémonie ». Plutôt polyvalent dans ses fonctions, il aura à écouter les doléances du couple, à les conseiller, à créer le déroulement de la cérémonie, à donner une certaine « émotion » à la cérémonie et à offrir une ambiance solennelle et pour le couple et pour les proches.

Pour vous embellir, optez pour des spécialistes !

Il ne faut pas non plus oublier que cette fête est signe de beauté, ainsi, à part le « décorateur florale » qui doit s’occuper de toute la décoration en fleurs et autres accessoires végétaux de la salle et des tables de repas, il y a aussi les métiers qui s’occupent essentiellement de la mariée. Un beau teint, de beau maquillage qui arriverait à cacher les imperfections et les effets de la fatigue sur le visage, seront confiés à la « maquilleuse de mariage ».

C’est également le cas pour le « coiffeur de mariage », qui doit donner une belle coiffure, une coupe si nécessaire, à la mariée. Il y a les coiffures classiques qui peuvent être faites par votre maman ou par votre amie, mais pour votre jour J, vous devez harmoniser votre coiffure à votre robe, et à votre thème, bien sûr. Ce professionnel doit avoir une solide maîtrise des coiffures tendances, du chignon et des tresses, et répondre à vos envies.

Des métiers d’avenir

Si le mariage s’est résumé à une belle robe avec des tulles, du satin et des paillettes, et que tous les convives soient heureux, c’est devenu un évènement que les couples veulent immortaliser avec un repas unique, le « traiteur » est un acteur majeur pour offrir un menu inoubliable. Et le « photographe de mariage » est aussi un élément important pour prendre de belles photos, mais non seulement des photos « spontanées », il vous suggère aussi de belles poses pour votre album, à conserver précieusement.

Ces métiers du mariage, autrefois méconnus, voire considérés comme des caprices, sont maintenant des métiers d’avenir, très sollicités pour cet évènement unique de votre vie. La plupart des futurs mariés font maintenant appel aux services de ces professionnels, et confient ainsi l’organisation, mais surtout la réussite de leur mariage.