Epilation à la lumière pulsée : Les conseils des experts

Avant de se lancer dans l’épilation à la lumière pulsée, vous devez vous renseigner sur plusieurs précautions à prendre et demander le conseil des professionnels. Si vous demandez l’avis d’un médecin dermatologue, il vous donnera plein d’astuces et de bonnes pratiques pour réussir votre intervention. Dans cet article, vous pouvez découvrir des recommandations présentées par les spécialistes.

Lumière pulsée ou laser : quelles différences ?

Le principe de l’épilation à la lumière pulsée est assez simple. On envoie une lumière au poil qui va être absorbée par son pigment noir puis transformée en chaleur. Ce dégât thermique détruit le bulbe pileux et empêche la repousse des poils. Souvent confondue avec l’épilation au laser, la lumière pulsée est un peu différente. En effet, on envoie différents types de rayons alors que le laser émet un seul type de lumière vers une cible bien précise.

Ce que disent les spécialistes….

Pour réussir cette technique et pouvoir dire Adieu aux poils grâce à l’épilateur à lumière pulsée définitive, il convient que la peau soit pale. Si vous présentez une peau mate, choisissez des paramètres doux sur votre épilateur pour ne pas se brûler. En effet, la lumière pulsée aime les contrastes dans le sens où elle se focalise sur les zones sombres (noir ou marron) et elle ne fait pas de différences sur la nature de la cible. De ce fait, à cause d’un pigment brun sur la peau provenant d’un bronzage, la lumière pulsée peut provoquer des brûlures. Par conséquent, cette technique est efficace sur les peaux plus claires. De plus, la peau ne doit pas aussi être bronzée.

L’épilateur à lumière pulsée ne détecte que les cibles grosses et foncées. De ce fait, les poils ne doivent pas être arrachés avant l’épilation pour que leurs racines soient identifiables sous la peau. Cet épilateur ne fonctionne pas sur les duvets et les poils fins et clairs. Une peau claire et un poil noir : c’est le contraste détecté par l’épilateur et qui lui permet de donner de bons résultats.
Il convient d’éviter d’épiler les duvets. Les spécialistes ont constaté que par laser ou lumière pulsée, ces poils ne peuvent pas être éliminés. En effet, la lumière envoyée au bulbe pileux le réchauffe et pourrait le transformer en un grand poil noir. On appelle ce phénomène : la repousse paradoxale.

Epilation à la lumière pulsée : les contre-indications

Avant l’âge de 20 ans, la pilosité du corps n’est pas assez mature pour répondre au traitement à la lumière. De ce fait, il convient d’éviter cette technique d’épilation avant cet âge.

Pendant les séances d’épilation, il convient de protéger les yeux et de ne pas les approcher de la lumière. Finalement, il serait judicieux de bien lire la notice de l’épilateur avant de l’utiliser et de maîtriser les conditions de son utilisation. Procédez à l’épilation lorsque vous êtes seules au calme car ce n’est pas un traitement à faire entre copines à la va-vite : ça demande de la concentration et beaucoup d’attention. Aisselles, maillot et demi-jambes : ce sont les zones qu’on peut épiler à la lumière pulsée. Il est, par contre, interdit de traiter le duvet du buste et le ventre avec cet appareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *