Installer un va-et-vient comme un pro

Le fait de s’occuper soi-même des travaux de bricolage est devenu une grande tendance. Les installations électriques de base ne sont plus confiées aux professionnels. Bricoler est non seulement un moyen très efficace d’économiser, mais c’est également un travail domestique qui est devenu une passion. Beaucoup de sites permettent aujourd’hui aux amateurs de bien être informés et conseillés sur chaque travail à accomplir.

Un va-et-vient

va et vient

Les professionnels du domaine de l’électrotechnique appellent « va-et-vient » un montage de circuit électrique qui permettra aux utilisateurs d’éteindre ou d’allumer la lumière à partir de deux interrupteurs placés à deux endroits différents. Ce type de circuit est souvent employé pour pouvoir éclairer un long couloir ou un escalier, évitant ainsi à l’utilisateur de marcher dans le noir ou de laisser la lumière allumée inutilement. Les circuits de ce genre peuvent être plus sophistiqués encore en présentant plus de deux interrupteurs.

Les notions à prendre en compte

Avant de choisir de vous occuper vous-même d’un tel ou tel travail électrique dans votre maison, il est indispensable que vous ayez une minimum de connaissance sur le sujet. Certes, Internet est un outil déjà très utile, mais pas forcément complet. Vous devez par exemple savoir le nom des quelques matériels de base utilisés dans ce domaine ou encore quelques termes techniques pour ne pas vous perdre. Il vous faudra également savoir déchiffrer le gros d’un schéma de circuit électrique. Une fois ces points respectés, vous pouvez vous lancer.

Le montage d’un va-et-vient

fil rouge va et vient

Pour pouvoir effectuer une bonne installation électrique, il faut avant tout comprendre le fonctionnement de chaque outil. En formant premièrement le circuit, installer deux points de commande à chaque extrémité d’une pièce ou sur les endroits pratiques pour son utilisation. Reliez les deux interrupteurs par des fils qui serviront de navettes. Connectez le premier point au tableau électrique par l’intermédiaire de la phase à fil rouge et le deuxième au luminaire par le retour à la lampe. Veuillez à ce que le luminaire en question soit déjà connecté au tableau par le neutre ou fil bleu.

Il est toujours utile, voire même indispensable de lier l’ensemble du circuit avec un disjoncteur de 10 ou de 16 ampères pour pouvoir protéger le circuit construit contre les diverses surintensités de courant.

Quelques points importants à connaître

Toujours dans un souci de sécurité, il ne faut surtout pas oublier de couper le courant au disjoncteur général du logement avant de manipuler les fils électriques. Il est aussi préférable de dénuder chaque fils à brancher sur plusieurs millimètres pour faciliter les branchements. Plusieurs schémas de va-et-vient sont également consultables sur Internet pour vous donner une image claire et précise de votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *