Crémation et incinération, quelle différence ?

Crémation et incinération : Quelle est la différence ?

Si l’inhumation était la pratique la plus courante pour un défunt, beaucoup choisissent un autre procédé, seulement il ne faut pas confondre crémation et incinération. Si les deux font appel au feu pour leur rituel, il y a une différence entre les deux démarches. Une question de langage qui doit être utilisé…à bon escient.

Crémation et incinération, sachez faire la différence !

Certes, quand on évoque ces deux concepts, on a l’image d’un feu qui consume un corps. Seulement, c’est surtout au niveau du « corps » en question que la différence se présente. L’incinération est cette technique adoptée il y a longtemps, à faire brûler les déchets, mais également les restes d’animaux.

La crémation est le terme adéquat quand il s’agit de soumettre le corps d’un défunt à la consumation par le feu. Le corps du défunt est alors placé dans un four conçu pour cet effet et brûlé à haute température entre 800°C et 1 200°C. Le lieu dans lequel cette pratique se passe est appelé crématorium. Cette procédure a été approuvée en 1963 par l’Église catholique et une messe la précède. Pour d’autres convictions religieuses, elle est longtemps autorisée, voire obligatoire.

Les cendres soigneusement…conservées !

Après que le procédé soit fini, dont la conservation ne doit plus désormais se faire chez soi selon une loi de 2008, il faut recueillir les cendres dans une urne. La capacité d’une urne est, en général, de 3 litres à 3,5 litres, selon la taille et la corpulence du défunt. Avant, on attribue à la forme et à la matière de l’urne peu d’importance, car elle était souvent façonnée dans du grès ou de la céramique. Mais actuellement, il est possible de trouver différents modèles, fabriqués dans différentes matières, des plus classiques aux plus surprenants.

On sait que 40% des Français choisissent, de leur vivant, la crémation, l’urne a suivi aussi cette évolution. L’achat d’une urne dépend alors de la destination choisie pour les cendres. Il faut une urne faite dans des matières résistantes pour une inhumation, c’est aussi le cas si elle sera scellée sur le monument. Il est conseillé de choisir une urne biodégradable si elle sera inhumée en pleine nature ou s’il s’agit d’une immersion. Mais il se pourrait aussi que les cendres seront dispersées, la matière de l’urne est alors moins importante.

Une pratique dans les règles

Vous savez maintenant la différence entre crémation et incinération, employez alors le bon langage ! Choisir de brûler le corps d’un défunt doit toutefois respecter les bonnes procédures, mais doit également suivre la législation. En effet, quelques textes, lois et décrets relatifs à la conservation des cendres sont en vigueur. Il s’agit de décrets sur la personne qui va s’occuper de la dispersion des cendres ou de l’inhumation ou du dépôt de l’urne. Il peut s’agir d’un membre de la famille, comme il peut s’agir d’une autre personne choisie par la famille ou par le défunt de son vivant.

Si le défunt a émis, de son vivant, ses dernières volontés qui consistent à soumettre son corps à cette procédure, il est impératif de les suivre. Il faut alors suivre le testament qui est la pièce légale dans laquelle il a exprimé ses souhaits. Il peut s’agir d’un testament olographe que la personne en question a fait seul, ou d’un testament authentique fait en présence d’un notaire.

Vivre dans une maison isolée

Vivre dans une maison : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Il y a des gens qui préfèrent habiter une maison pour mille et une raisons. Avoir un logement rien qu’à soi sans avoir à partager les mêmes portes d’entrée plaît certaines personnes. En ville, cette opportunité est plutôt réduite, mais en banlieue ou à la campagne, les offres abondent. Avantages et inconvénients, quels sont-ils ?

Une maison, quels sont ses atouts ?

Quand on a choisi de vivre dans un endroit qui inspire l’intimité, on ne peut qu’être heureux de pouvoir profiter d’une vie plus…privée. Oui, c’est un des principaux avantages de n’avoir qu’à soi et à sa famille un seul portail, une seule entrée et un seul escalier. Plus vaste et permettant de mieux recevoir ses invités, ce genre de logement donne ainsi accès à plus de latitude de ne pas déranger ses voisins et de ne pas être dérangé non plus.

L’aménagement d’autres infrastructures est possible : une terrasse pour manger dehors ou une piscine si la cour le permet. Une maison ou un appartement ? Cela reste souvent un dilemme, avec leurs avantages et leurs inconvénients, mais la première offre plus de disponibilité pour une rénovation, pour une extension et pour un embellissement.

Des inconvénients, elle en a

Même si on estime qu’y habiter est une aubaine, il y a toujours des « hics ». Même si on se sent plus libre dans ses faits et gestes, on n’est pas toujours épargné des autres conflits avec les voisins. Seulement, on estime avoir moins de problèmes de voisins, et ceux-ci se présentent, ils peuvent toujours faire l’objet d’arrangements mutuels et ils sont gérés par la législation.

Mais ce qui reste souvent le souci des propriétaires, c’est surtout les entretiens que l’importance de l’espace génère. En effet, les charges doivent être assumées seul comme on y habite seul. Mais s’occuper de toutes les pièces est aussi un vrai travail de Titan, heureusement, on peut avoir recours à des solutions. Engager régulièrement une entreprise de ménage comme Dwého.com pour ne citer qu’eux, peut alléger les tâches. Et le dernier inconvénient qui, toutefois, pourrait être remédié, c’est cette absence de convivialité par rapport à son voisinage, comme les contacts restent limités.

Optimisez votre habitation

Habiter une maison offre diverses opportunités pour mieux y vivre. Vous pourrez alors mettre une touche originale et personnelle à votre logis. Choisir la couleur de ses façades est tout à fait accessible, ce que vous ne pourrez pas faire pour un appartement. Vous pourrez aussi ajouter des dispositifs de sureté plus efficaces à votre logement, comme la maison domotique est très tendance actuellement. Vous aurez à gérer ainsi, selon vos besoins et vos priorités, le système de sécurité de votre habitation.

Mais pour avoir une propriété plus accueillante, plus belle à vivre, y aménager un jardin est très conseillé. Avoir un espace vert, installer un petit potager et disposer d’un petit coin de détente sont plus accessibles avec une cour ou une devanture spacieuse. Plusieurs dispositifs sont alors possibles. Une pergola avec des plantes grimpantes à fleurs est très jolie.

Il est aussi très astucieux d’aménager un potager délimité avec des légumes qui feront votre fierté auprès de vos invités ou seulement pour offrir des produits bio à votre famille. Aménagez, ajoutez des séparations, jardinez et donnez des couleurs à votre propriété, profitez de l’opportunité de cette habitation qui vous permet de « marquer votre territoire » !

Appartement avec la loi Pinel ?

Faut-il prendre un appartement avec la loi Pinel ?

Depuis le début de l’année, il y a eu une modification concernant la loi Pinel. Après ces changements, il est très logique de se poser la question s’il est désormais intéressant de prendre un appartement avec ce dispositif. Avant d’entrer dans le vif du sujet, découvrons d’abord de quoi parle cette nouvelle version du régime.

Un changement réaliste de la loi Pinel

Cédric Forman, patron du pôle immobilier de Thesaurus, a affirmé que ce réaménagement des zones est réaliste. Les secteurs B2 et C sont actuellement éligibles, qui étaient auparavant peu tendus et où personne n’osait investir. Ce sont les deux zones du dispositif Pinel dont le législateur a planifié de sortir en douceur.

La fiscalité n’a pas changé

Si vous envisagez d’investir en loi Pinel à Toulouse, il est important que vous ayez connaissance du fait que les règles du Pinel restent inchangées. Cela concerne la diminution d’impôt sur le revenu égale à 12, 18 ou 21 % du prix du bien si vous réalisez une location pendant 6, 9 ou 12 ans. Cependant, pour bénéficier de cette réduction fiscale, il y a certains critères à considérer. Il faut donc respecter un loyer nu plafonné par l’État, avoir un locataire sous conditions de ressources, éviter de faire un investissement qui dépasse 300 000 euros par an dans cet immobilier défiscalisant, ne pas effectuer une acquisition au-delà de 5 500 euros le mètre carré.

Si vous constatez qu’à Paris et dans les villes limitrophes, le prix des appartements s’avère être trop cher, vous pouvez réaliser des affaires plus intéressantes dans de nombreuses communes de la région parisienne telle que Clamart (92), Nanterre (92), Saint-Ouen (93) ou Savigny-sur-Orge (91). D’après Gilles Hautrive, vous pouvez trouver à Bordeaux des programmes rive gauche qui se vendent près de 4 400 euros le mètre carré.

Le type de bien à prendre avec la loi Pinel

Afin d’attirer plus d’investisseurs, sans exclure les célibataires ni les personnes en couple, ni les sans enfant, la surface de prédilection « du Pinel » n’a pas changé, vous pouvez avoir le 2 pièces (38 à 45 m²) ou le petit 3 pièces (48 à 58 m²).

Toutefois, il faut noter que ces superficies sont connues pour être occupées plus longtemps en comparaison avec un studio qui change régulièrement d’occupants et qui a un risque élevé de vacance locative. En fait, un nouvel appartement se paie toujours plus cher qu’un ancien, il est donc plus rentable d’avoir un logement qui vient d’être construit. Benjamin Mabille, directeur de BM Finance soutient cette idée, car le bien ne consomme pas assez d’énergie, ce qui lui procure une qualité très appréciée par les locataires. Aussi, dans dix ans vous n’aurez probablement pas un montant important à débourser pour effectuer de gros travaux comme le ravalement ou la toiture si vous achetez un ancien immobilier.

Le financement de l’appartement

Quand on a trouvé l’immobilier idéal, il faudra disposer d’un certain apport pour financer son appartement. En choisissant d’investir avec la loi Pinel, il est plus prudent de financer l’opération à crédit afin de prélever les intérêts d’emprunt des loyers, vous bénéficierez ainsi d’une défiscalisation. C’est ce qu’a conseillé Cédric Forman. En fait, cet avantage fiscal ne doit pas être la seule raison de votre choix, il faut également prendre en compte la valeur du patrimoine.

Les livres qui font réfléchir sur sa vie

Les 5 livres qui font réfléchir sur sa vie

« Bibliovores » ou « lecturophiles », vous avez toujours des livres cultes sur votre table de chevet, mais il y a ceux qui vous ont tellement marqué qu’à chaque fois, vous conseillez à vos proches de les lire. Certes, il y a ces romans, fictifs ou non, qui vous ont ému jusqu’à vous faire pleurer, mais il y a aussi ces bouquins qui vous avez fait réfléchir sur votre vie. Quels sont-ils ?

Des livres sous forme de romans philosophiques

Il y a ces livres qui ont été préconisés pendant les années collèges pour notre lecture personnelle, mais il y en a un qui reste « intemporel » que, de génération en génération, on l’a acheté, on l’a offert et on le lit et relit encore : « Le petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry. Un roman philosophique qui est écrit avec des mots simples, mais dont le message apporte de grandes réflexions sur la solitude, sur l’amitié, sur la notion de responsabilité.

Récemment, beaucoup ont été séduits par le roman de Paulo Coelho « L’alchimiste », qui raconte l’histoire de Santiago, un jeune berger espagnol qui préférait côtoyer la nature à la vie de prêtre. Une légende personnelle jalonnée d’épreuves, de péripéties, dans la quête d’un trésor, mais c’est une histoire relatant une belle rencontre, celle avec l’alchimiste qui lui fait découvrir une envie profonde et la quête de celle-ci.

Quand le développement personnel est très bien écrit

Mais le livre qui peut marquer tout humain en quête du bonheur, c’est celui de Laurent Gounelle dont le titre « L’homme qui voulait être heureux » est déjà si significatif. Avec un contenu très captivant, on ne peut qu’être conquis par l’histoire, celle d’un homme qui, pendant son séjour à Bali, se rend auprès d’un guérisseur pour une petite consultation avant son retour en Europe et qui entend une phrase surprenante : « vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas heureux ! »

Une belle leçon de vie, une belle exploration de soi faite par un autre sans que l’on soit en mesure de se connaître soi-même. Des expériences vont bouleverser sa vie, des épreuves pour avoir les clés de son existence et de les affronter. Mais surtout le choix d’être heureux, de chercher ses rêves et de façonner son bonheur.

Des astuces pratiques à une autre vision du monde

D’autres livres, beaucoup plus « terre à terre » font également partie de la meilleure bibliothèque. Ce sont des ouvrages destinés pour « mieux vivre » dans son contexte « pratique ». Frédéric Mars a écrit « Comment j’ai arrêté de consommer » pour ceux ou celles qui sont sujets à la surconsommation, cette folie de l’achat, cette envie de toujours faire l’acquisition de nouveaux objets, de nouveaux habits, sans que l’on soit en manque. La consommation qui pourrait devenir une addiction pour se sentir…heureux et dans la plénitude, alors que c’est de la pure…utopie. Une parfaite leçon pour devenir…minimaliste !

Un autre livre qui pourrait faire du bel effet est celui de Tim Ferriss s’intitulant « La semaine de 4h ». Avec de bons conseils sur la gestion de notre temps : celle de ne pas attendre la retraite pour profiter de la vie, celle de ne pas gaspiller 8 heures par jour pour un travail que l’on peut faire en quelques heures seulement, voire la moitié de ce temps, celle de faire le travail chez soi sans avoir à se rendre au bureau et subir le stress du déplacement, de l’attente et autres. Plusieurs conseils sont alors offerts par l’auteur pour optimiser votre temps.

Mariage champêtre

10 conseils pour choisir le thème du mariage

Depuis quelques années déjà, mettre un thème à son mariage s’est transformé en rituel que l’originalité devienne le mot d’ordre. Ce n’est pas seulement le jour le plus important des couples, mais également une fête à partager avec famille et convives et dont le souvenir restera dans leur mémoire. Parfois, le choix du thème est un parfait dilemme, il est alors important de bien choisir le vôtre !

Pour que votre mariage soit…personnalisé !

En premier lieu, vous devez vous rappeler que c’est votre jour J.Certes, vous voulez investir tout le monde dedans et faire plaisir à vos proches, mais votre choix doit se baser sur vos envies, sur votre personnalité. Ainsi, pour que votre choix soit le reflet de votre union, définissez d’abord votre couple, vous avez sûrement des points communs et des passions communes, vous pourrez vous y référer. Afin de trouver le meilleur thème, faites donc une liste de vos envies et concertez-vous !

Parmi les thèmes qui sont les plus prisés, entre autres le vintage », le « moderne », le « voyage », la « bohème », le « romantique », on note un penchant pour une réception à l’extérieur. Beaucoup de couples choisissent de marquer leur mariage d’une touche bucolique, et tous les accessoires tournent autour de ce thème.

Vous pourrez alors trouver sur les sites spécialisés une boutique de décoration de mariage champêtre avec laquelle vous aurez de belle nappe vichy, des marque-places façonnées dans du bois et autres accessoires. Pour ce qui est des couleurs qui doivent dominer dans votre fête, tenez compte de la saison et, si vous optez pour ce genre de thème, sachez qu’une telle fête se tiendra mieux pendant le printemps ou l’été.

Harmonisez tout !

Ce n’est pas une fête anodine, cela se passe une fois dans la vie, alors, ne lésinez pas sur les efforts pour qu’elle soit originale. Il y a des dispositions à prendre, parmi elle, vous devez faire une planche d’inspiration, un outil efficace pour avoir une belle harmonie en couleurs et en thème. Il est important de donner à la fête un équilibre qui fait que tous les éléments se concordent : du bouquet à la décoration de la table en passant par les faire-part.

Notez également que le choix des couleurs est important pour que cela ne sorte pas du contexte. Choisissez alors une palette de couleurs ou mieux encore, achetez un nuancier dans un magasin de peinture, et essayez de trouver le juste milieu. Plusieurs sites spécialisés pour cet effet, entre autres ceux qui proposent des tutoriels de décoration, sont également très pratiques, tout comme certaines publications sur les réseaux sociaux.

Des éléments à considérer

Quand on a fixé la date du mariage, les préparatifs commencent déjà, le compte à rebours aussi. Si vous êtes un peu « dispersé » dans le choix de votre thème, quelques éléments sont à prendre en compte pour être mieux fixé. Sachez alors que le thème doit être en fonction du lieu de réception et vice-versa. Vous aurez alors à définir le lieu : à l’extérieur ou dans un local clos, restaurant ou salle avec traiteur, restaurant ou tente à louer, pour être plus original : péniche ou château. Sachez que le lieu de réception doit être réservé assez tôt, et il est plus judicieux de le voir sur place.

Un autre paramètre à prendre en considération, si ce n’est le principal, est l’enveloppe que vous accordez à votre mariage. Si l’on se réfère aux données que certaines études ont recueillies, en général un bon budget peut atteindre les 30 000 euros qui permettent de convier 100 à 150 invités et incluant toutes les dépenses, des tenues des mariés à la lune de miel.

Wedding planner

Quels sont les métiers du mariage ?

Si autrefois, le mariage est une affaire de toute la famille que tout le monde y met les mains à la pâte. Actuellement, cet évènement est « orchestré » par plusieurs professionnels et chaque domaine aura ses propres prestataires que les couples consultent et sollicitent pour parfaire ce jour J. Ainsi, plusieurs métiers y sont rattachés, quels sont-ils ?

Le mariage, des professionnels pour vous épauler

Aujourd’hui, les couples sont tellement débordés par leurs boulots, et comme certains veulent également avoir une cérémonie authentique et une réception sans failles, ils engagent un « Wedding planner » pour organiser leur jour J. Une grande responsabilité qui consiste à organiser, conseiller, coordonner et consulter les différents prestataires qui vont apporter leur savoir-faire à la fête.

Il y a aussi le « Wedding designer » qui donne une touche originale et personnalisée à votre décoration. C’est un professionnel spécialisé dans la décoration événementielle qui aménage tous les espaces : du lieu de la cérémonie laïque, du coin « cocktail », de la salle de réception. Il s’occupe également des lumières, des décorations de la salle et des tables et doit respecter le thème choisi par les mariés.

S’il s’agit d’une cérémonie laïque, une pratique venant des États-Unis, vous aurez besoin d’un « officiant de cérémonie ». Plutôt polyvalent dans ses fonctions, il aura à écouter les doléances du couple, à les conseiller, à créer le déroulement de la cérémonie, à donner une certaine « émotion » à la cérémonie et à offrir une ambiance solennelle et pour le couple et pour les proches.

Pour vous embellir, optez pour des spécialistes !

Il ne faut pas non plus oublier que cette fête est signe de beauté, ainsi, à part le « décorateur florale » qui doit s’occuper de toute la décoration en fleurs et autres accessoires végétaux de la salle et des tables de repas, il y a aussi les métiers qui s’occupent essentiellement de la mariée. Un beau teint, de beau maquillage qui arriverait à cacher les imperfections et les effets de la fatigue sur le visage, seront confiés à la « maquilleuse de mariage ».

C’est également le cas pour le « coiffeur de mariage », qui doit donner une belle coiffure, une coupe si nécessaire, à la mariée. Il y a les coiffures classiques qui peuvent être faites par votre maman ou par votre amie, mais pour votre jour J, vous devez harmoniser votre coiffure à votre robe, et à votre thème, bien sûr. Ce professionnel doit avoir une solide maîtrise des coiffures tendances, du chignon et des tresses, et répondre à vos envies.

Des métiers d’avenir

Si le mariage s’est résumé à une belle robe avec des tulles, du satin et des paillettes, et que tous les convives soient heureux, c’est devenu un évènement que les couples veulent immortaliser avec un repas unique, le « traiteur » est un acteur majeur pour offrir un menu inoubliable. Et le « photographe de mariage » est aussi un élément important pour prendre de belles photos, mais non seulement des photos « spontanées », il vous suggère aussi de belles poses pour votre album, à conserver précieusement.

Ces métiers du mariage, autrefois méconnus, voire considérés comme des caprices, sont maintenant des métiers d’avenir, très sollicités pour cet évènement unique de votre vie. La plupart des futurs mariés font maintenant appel aux services de ces professionnels, et confient ainsi l’organisation, mais surtout la réussite de leur mariage.

Focus sur la serrure électrique

Différents systèmes de verrouillage existent en matière de serrure, et la serrure électrique est une des références. Cette serrure possède de nombreux avantages puisqu’elle ne fonctionne pas à l’aide d’une clé et possède un système électrique des plus sophistiqués pour assurer un système de verrouillage et de déverrouillage fiable. Une serrure électrique est souvent utilisée pour les portes d’entrée d’immeuble, mais aussi pour des chambres d’hôtel ou encore pour des portails ou des portillons mais également pour des portières de voiture. Voici un article entièrement dédié à la serrure électrique qui va vous permettre de faire au mieux votre choix. Continuer la lecture

Reconversion professionnelle

Comment réussir une reconversion professionnelle ?

D’un moment à l’autre, on doit procéder à une reconversion professionnelle, par nécessité ou par choix. Un changement est toujours assez difficile à assumer qu’il est nécessaire de mieux le préparer. Quelques conseils sont alors les bienvenus pour ceux qui vont entamer une nouvelle profession pouvant être une carrière assurée.

La reconversion professionnelle, les raisons

Plusieurs raisons poussent les gens à profiler un changement d’activités. Il y a, en premier lieu, cette envie de faire autre chose quand on se rend compte que l’on a raté sa vocation. Mais d’autres situations contraignent également à chercher un autre travail à savoir, un changement d’habitation, une nouvelle situation familiale ou autre. On peut également citer l’aspiration à booster une carrière professionnelle en constatant que l’ancienne activité ne donne pas plus de latitude à la promotion.

Mais le plus fréquent, c’est surtout par contrainte quand le contrat touche à son terme ou quand il y a suppression de personnels. Et on ne peut pas non plus ignorer le problème du salaire non motivant, et on peut aussi citer celui de l’ambiance trop pesante du bureau. Pour les jeunes diplômés, il est également de mise d’accumuler les expériences.

Procédez par étapes !

Pour réussir dans sa reconversion, des étapes, incontournables et interdépendantes, sont à suivre. Faire le constat de sa vie professionnelle doit précéder toute décision, ainsi, un stress quotidien qui frôle le « burn out », la lassitude et surtout ce manque de reconnaissance d’un supérieur toujours là à réprimander sont des raisons pour envisager un changement. Définir son projet et concevoir une nouvelle activité doit faire l’objet de plusieurs questions : est-ce vraiment nécessaire ? Dans quel nouveau travail s’investir ?

Il faut aussi analyser la faisabilité de ses projets, en s’appuyant sur ses capacités, sur ses expertises et sur ses orientations. Et enfin, on doit au final passer à l’action pour que le projet prenne forme, pour ce faire, il faut faire la reconversion dans les meilleures formes : démission en bonne et due forme, les paperasses bien à jour.

Ça y est, on est maintenant dans un nouveau job, pour mieux s’épanouir, il faut créer une bonne ambiance avec ses nouveaux collègues, construisez-vous un équilibre personnel. Pour mieux réussir, faites-vous coacher, ce qui est fortement conseillé, mais aussi, informez-vous au maximum !

Les secteurs à miser

Beaucoup procèdent à la reconversion professionnelle pour esquiver le chômage ou pour tracer une nouvelle carrière, ou encore pour faire la transition entre un emploi et le travail indépendant quand il s’agit de se lancer dans la freelance. Mais pour mieux réussir ce changement, il est essentiel de bien viser sur son projet et de choisir un secteur porteur, avec plus de latitude dans l’avenir.

On constate alors beaucoup d’intérêt pour le domaine numérique et digital, comme on est actuellement dans l’ère de la technologie. L’écologie a maintenant le vent en poupe que c’est également une branche à privilégier. Mais l’essentiel, dans votre changement de travail, est de trouver la motivation et de trouver la stabilité.

Purificateur et ioniseur d’air, que choisir ?

L’ioniseur d’air et le purificateur d’air ont un même objectif : éliminer les particules nocives, les germes, les allergènes et toutes les impuretés de l’air qui nuisent à notre santé. Ces appareils dépolluent l’air afin d’éviter tous les problèmes de santé liés à ces particules. C’est au niveau du mode de fonctionnement qu’il y a une différence entre le purificateur et l’ioniseur d’air. Continuer la lecture