Pourquoi vendre son terrain à un promoteur ?

Votre terrain est bien placé? Pensez à le vendre à un promoteur immobilier. C’est surtout pour sa capacité de constructibilité que le promoteur va vous acheter le terrain. Comment va-t-on évaluer votre terrain? Quels sont les caractéristiques de vente d’un terrain à un promoteur? C’est l’objet de notre article.

Évaluer le terrain à vendre

Avant de chercher un promoteur aux parages, pensez tout d’abord à connaitre la valeur de votre foncier. Que veut dire évaluer son foncier? C’est tout simplement évaluer la valeur réelle du terrain mis à la vente. C’est aussi définir les possibilités de construction et d’aménagement. Évidemment, un terrain constructible vaut beaucoup plus qu’un terrain inconstructible.

Pour connaitre la valeur de votre terrain, il vous faut constituer un dossier foncier complet. Ce dossier doit contenir: les plans et les documents administratifs. Muni de ces documents, vous pouvez obtenir une évaluation du prix, auprès du promoteur.

Nous vous recommandons de ne pas négocier le prix tout seul avec le promoteur. Faites-vous accompagner par un professionnel du métier. Avec un dossier foncier, votre position est plus forte vis à vis d’un promoteur immobilier, d’un aménageur foncier ou même un particulier.

Le prix d’un terrain constructible

Deux prix peuvent être avancés quand vous songez vendre à un promoteur: d’abord le prix immédiat, c’est le prix de votre terrain en l’état, deuxièmement, le prix du potentiel constructible, c’est à dire le prix du terrain en fonction des mètres carrés susceptibles d’être construits et vendus. Bien sur le deuxième prix est plus avantageux pour le vendeur, que le prix immédiat. Cependant ce prix qui comprend les possibilités de construction du terrain, n’est pas définitif.

En effet, le prix du potentiel constructible n’est officiel et définitif, qu’après l’obtention par le promoteur immobilier d’un permis de construire. C’est à dire après environ trois mois du dépôt du dossier. Car les voisins disposent de deux mois pour s’opposer au projet de construction. Quand à l’administration, elle bénéficie d’un mois supplémentaire pour valider ou annuler le permis.

Donc, retenons qu’en cas de vente d’un terrain à un promoteur, vous n’allez pas signer directement le contrat, mais vous allez signer une promesse de vente. Le contrat de vente final ne sera signé qu’après l’obtention du permis de construire par le promoteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *